Dernières nouvelles par villes

Montréal
Montréal
Dernières nouvelles
Barcelona
Barcelona
Dernières nouvelles
Buenos Aires
Buenos Aires
Dernières nouvelles
Mexico
Mexico
Dernières nouvelles
San Francisco
San Francisco
Dernières nouvelles
Tokyo
Tokyo
Dernières nouvelles
Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Biélorussie
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Colombie
Corée du Sud
Danemark
Équateur (pays)
Espagne
États-Unis
Finlande
France
Ghana
Grèce
Guatemala
Honduras
Hongrie
Inde
Iran
Islande
Israël
Italie
Japon
Kenya
Liban
Lituanie
Luxembourg (pays)
Maroc
Mexique
Mozambique
Nicaragua
Norvège
Pays-Bas
Pérou
Pologne
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Russie
Serbie
Suède
Suisse
Syrie
Trinité-et-Tobago
Tunisie
Turquie
Uruguay
Venezuela
Viêt Nam
Zambie
Barcelona
Buenos Aires
Dubai
Montréal
Mexico
San Francisco
Tokyo
filter par éditions
toutes les éditions
filtrer par année
Le réseau MUTEK
filtrer
Réseau
Artistes
Découvrez les artistes MUTEK

Festival international de créativité numérique et musiques électroniques

Que ce soit lorsqu'il opérait dans l'underground punk iranien, forcé à évoluer dans l'ombre, ou aujourd'hui quand il procède à l'enregistrement par son « humain auxiliaire » YONA de paroles générées par intelligence artificielle (IA), ce performeur et humaniste innovant a passé sa carrière entière sur diverses lignes de front musicales, qu'elles soient physiques ou virtuelles.

La route tumultueuse qui mena Ash Koosha à s'exiler en Angleterre est demeurée, envers et contre tout, pavée de musique et d'art. Ses passions de jeunesse pour les bootlegs MTV, sa Commodore 64 et les notions de synthèse granulaire qu'il découvre sur internet l'entrainent au Conservatoire de Musique de Téhéran où il étudie la composition, l'ingénierie audio tout en commençant parallèlement à jouer dans différentes formations rock, bravant ce tabou comme d'autres membres courageux de la jeunesse iranienne. En 2007, il est momentanément emprisonné pour sa participation à une performance illégale avec son groupe Font. Les choses se compliquent plus encore après son inclusion dans le docu-fiction sur l'underground musical iranien No One Knows About Persian Cats qui en fait une persona non grata. Déjà sur le radar des autorités, et souhaitant protéger ses proches, Koosha décide finalement de s'exiler à Londres, où il vit depuis 2010. Il s'applique depuis à y poursuivre ses explorations électroniques, fractales et complexes. Il en dévoile toute la mesure sur son premier album Guud (2015), publié sur le label new-yorkais Olde English Spelling Bee. Depuis signé sur Ninja Tune, il y a notamment concocté un album de réalité virtuelle pour Oculus Rift intitulé I AKA I (2016). Plus récemment, il lance son propre label, Realms, et co-fonde par ailleurs la start-up Acxman dont l'objectif est d'unir des esprits créatifs capables de d'innover et émietter les cloisons esthétiques superflues du monde digital. YONA, sa conception personnelle de l'idole pop ambitieuse à la voix cristalline, incarne ce désir d'avant-garde. Pensée et créé en collaboration avec l'artiste digitale Isabella Winthrop, elle fut dévoilée en 2018 en tant qu'aboutissement de son manifeste sur les machines humanisées. Les paroles, l'expressivité et les harmonies de la chanteuse sont intégralement engendrées par un logiciel génératif.

YONA livrera une prestation immersive, holographique et émotionnellement chargée. Lorsque celle-ci chante le fait de "ressentir la chaleur, ressentir à nouveau" [traduction], évoque-t-elle un amour naissant avec son créateur Koosha? Parle-t-elle au contraire en tant qu'extension cognitive de celui-ci? Les curieux·ses qui essaimeront le festival seront convié·e·s à le découvrir.

Style

Stunning, synesthesia-triggered VR sound sculptures; boundary-pushing experiments in algorithmic arpeggios; fractal patterns of dizzying and densely cinematic melodies

Étiquettes

Ninja Tune, Olde English Spelling Bee, Realms

Projets récents

YONA: C (2018); Ash Koosha: Stamina (2018), A OK (2018), Return O (2018), Aktual (2018)

Le plus

In a 2018 interview with Dazed, AI singer-songwriter YONA predicted that man and machine would live completely as one in “approximately 32 years”