Découvrez les artistes MUTEK
SutekhUS

Des pulsations empreintes de chair et de vie, distillant le chaos contemporain par diverses réverbérations soniques font parties des signatures de Sutekh, dont les sonorités rayonnent depuis la fin des années 1990. Invitant les auditeurs à se glisser dans les interstices entre les notes jouées, les morceaux de Horvitz sont construits en tissant différents motifs au sein desquels des manipulations subtiles créent ampleur et profondeur spatiale.

Les premières raves à créer une forte impression sur Horvitz étaient tenues dans une ancienne maison close. Converti en lieu festif inusuel, les lieux voyaient cohabiter danseurs et morceaux de viandes suspendus : cette première rencontre avec une vie nocturne hautement étrange et narrative agit comme un déclic chez Horvitz. Invoquant des racines musicales venues du punk et de la musique industrielle avec une avidité pour les sons électroniques de Detroit et du Royaume-Uni, il commence dès lors à transmettre son interprétation personnelle de ces sonorités, opérant comme l'un des premiers DJs de la station radio de l'université UC Berkeley en parallèle de ses études en science cognitive. Le cursus lui permet d'approfondir sa volonté d'explorer les aspects plus hallucinogènes et sensoriels de la musique, qu'il se plait à approfondir simultanément dans les clubs et au sein de son cursus. Studies for the Automatic Piano, par exemple, est à la fois le titre de sa thèse de maîtrise et d'un album éponyme. Ses récentes collaborations avec Charlemagne Palestine (dont les différentes itérations-monstres de « strumming », par leur durée et vélocité, peuvent parfois entraîner les doigts du compositeur et pianiste à saigner sur son piano) amènent Horvitz encore plus loin dans son exploration des frontières musicales inexplorées, sans discrimination entre domaine acoustique et électronique. Les mêmes idées sont placées au centre de son alias Rrose, dont les excursions combinent langage électronique et sensibilité introspective pour déployer une vision panoramique de la techno.

Après son aventure du vendredi en tant que moitié de Lotus Eater, Horvitz investira la scène extérieure du festival pour un DJ set sous son alias Sutekh. Il y déroulera ce qui promet d'être une sublime opportunité de revisiter certains classiques des débuts du festival, accordés à un avant-gardiste qui fera certainement onduler les corps en présence.

Étiquettes

context, Force Inc, Mille Plateaux, Orthlorng Musork

Projets récents

On Bach (2010)

Le plus

Horvitz's return to dance music after several years away was partially due to a provocation by experimental musician Bob Ostertag that the genre lacks humanity