Dernières nouvelles par villes

Montréal
Montréal
Dernières nouvelles
Barcelona
Barcelona
Dernières nouvelles
Buenos Aires
Buenos Aires
Dernières nouvelles
Mexico City
Mexico City
Dernières nouvelles
San Francisco
San Francisco
Dernières nouvelles
Tokyo
Tokyo
Dernières nouvelles
Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Biélorussie
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Colombie
Équateur (pays)
Espagne
États-Unis
Finlande
France
Ghana
Grèce
Honduras
Hongrie
Inde
Indonésie
Iran
Islande
Israël
Italie
Japon
Kenya
Liban
Lituanie
Luxembourg (pays)
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle-Zélande
Pays-Bas
Pérou
Pologne
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Russie
Serbie
Suède
Suisse
Tunisie
Turquie
Uruguay
Venezuela
Viêt Nam
Zambie
Barcelona
Buenos Aires
Dubai
Montréal
Mexico
San Francisco
Tokyo
filter par éditions
toutes les éditions
filtrer par année
Le réseau MUTEK
filtrer
Réseau
Artistes
Découvrez les artistes MUTEK

Festival international de créativité numérique et musiques électroniques

[PREMIÈRE CANADIENNE]

La feuille de route de Thomas Fehlmann est des plus impressionnantes, à l’image de son inestimable influence sur ce qu’est devenue la scène électronique allemande au fil des trois dernières décennies. Alors étudiant en arts à Hambourg, c’est à la fin des années 70 que Fehlmann donne le coup d’envoi de sa carrière musicale en s’associant à des musiciens tels que Robert Fripp, guitariste de King Crimson, ou encore Conrad Schnitzler, compositeur de musique minimale d’avant-garde.

Dans les années 80, il fonde le groupe new-wave Palais Schaumburg avec F.M. Einheit (qui rejoindra plus tard les mythiques Einstürzende Neubauten) et, plus tard, avec Moritz Von Oswald, fondateur des labels majeurs que sont Basic Channel et Chain Reaction. Le groupe se sépare au milieu des années 80 et Fehlmann s’enligne sur une production plus dance pour différents labels britanniques.

Il fonde en 1988 l’étiquette Teutonic Beats, distribuée au Royaume-Uni par Alex Paterson de The Orb. En 1989, une première place au classement des titres de dance lui vaut de devenir un des premiers artistes allemands à collaborer avec les plus grands noms de la scène techno de Détroit qui commençaient à l’époque à se produire outre Atlantique.

En 1995, il rejoint The Orb pour l’album référence Orbus Terrarum et poursuit d’ailleurs par la suite une collaboration soutenue avec le groupe tout en multipliant projets solo et collaborations diverses et variées.

Malgré tout cela, Fehlmann ne s’est jamais produit au Canada jusqu’à ce jour et MUTEK répare cette aberration à l’occasion du dixième anniversaire de son festival.

Étiquettes

Kompakt, Plug Research