Dernières nouvelles par villes

Montréal
Montréal
Dernières nouvelles
Barcelona
Barcelona
Dernières nouvelles
Buenos Aires
Buenos Aires
Dernières nouvelles
Mexico
Mexico
Dernières nouvelles
San Francisco
San Francisco
Dernières nouvelles
Tokyo
Tokyo
Dernières nouvelles
Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Biélorussie
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Colombie
Corée du Sud
Danemark
Équateur (pays)
Espagne
États-Unis
Finlande
France
Ghana
Grèce
Guatemala
Honduras
Hongrie
Inde
Iran
Islande
Israël
Italie
Japon
Kenya
Liban
Lituanie
Luxembourg (pays)
Maroc
Mexique
Mozambique
Nicaragua
Norvège
Pays-Bas
Pérou
Pologne
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Russie
Serbie
Suède
Suisse
Syrie
Trinité-et-Tobago
Tunisie
Turquie
Uruguay
Venezuela
Viêt Nam
Zambie
Barcelona
Buenos Aires
Dubai
Montréal
Mexico
San Francisco
Tokyo
filter par éditions
toutes les éditions
filtrer par année
Le réseau MUTEK
filtrer
Réseau
Artistes
Découvrez les artistes MUTEK

Festival international de créativité numérique et musiques électroniques

Musique et images pour un livre de Philip K. Dick ‚Äì c'est ainsi que l'on pourrait sommairement désigner l'univers audiovisuel auquel Johnny deKam, concepteur vidéo new-yorkais, et Pure, vieux routier de la musique électronique viennoise, veulent nous convier. La trame se déroule dans un futur proche, encore imprégné de relents postindustriels, édifiés sur un amas de connaissances technologiques et numériques. Les personnages principaux utilisent des armes acérées - Max/MSP/Jitter -, et d'autres encore non répertoriées, pour faire passer leur message et entièrement nous immerger. Avant d'être Pure, Peter Votova fut Ilsa Gold avec Christopher Just - un CD récent sur l'étiquette MEGO rend hommage à ce projet déterminant pour la techno européenne. Ce temps est cependant révolu et Pure explore aujourd'hui des zones plus singulières et étranges de la création. Ses compositions laissent sourdre une passion pour la technologie, la recherche et les ambiances cinématographiques. Elles se tissent de dysfonctions structurelles, de variations de fréquences, de générations algorithmiques, de structures géométriques et d'orchestrations puissantes, mais aussi de mélopées vocales et d'improvisations subtiles, pour une composition finale où l'homogénéité règne. La rencontre entre Pure et deKam remonte à mars 2003, date à laquelle ils sont invités en résidence par l'École des Beaux-Arts de Rennes où ils réalisent trois films à l'univers noir et captivant, parus sur le DVD Requoil Displaced Peaceoff, édité sur l'étiquette dOc, dirigée par Pure.

Étiquettes

MEGO