Dernières nouvelles par villes

Montréal
Montréal
Dernières nouvelles
Barcelona
Barcelona
Dernières nouvelles
Buenos Aires
Buenos Aires
Dernières nouvelles
Mexico
Mexico
Dernières nouvelles
San Francisco
San Francisco
Dernières nouvelles
Tokyo
Tokyo
Dernières nouvelles
Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Biélorussie
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Colombie
Corée du Sud
Danemark
Équateur (pays)
Espagne
États-Unis
Finlande
France
Ghana
Grèce
Guatemala
Honduras
Hongrie
Inde
Iran
Islande
Israël
Italie
Japon
Kenya
Liban
Lituanie
Luxembourg (pays)
Maroc
Mexique
Mozambique
Nicaragua
Norvège
Pays-Bas
Pérou
Pologne
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Russie
Serbie
Suède
Suisse
Syrie
Trinité-et-Tobago
Tunisie
Turquie
Uruguay
Venezuela
Viêt Nam
Zambie
Barcelona
Buenos Aires
Dubai
Montréal
Mexico
San Francisco
Tokyo
filter par éditions
toutes les éditions
filtrer par année
Le réseau MUTEK
filtrer
Réseau
Artistes
Découvrez les artistes MUTEK

Festival international de créativité numérique et musiques électroniques

Les Montréalais Martin Messier et Nicolas Bernier se sont fait un nom ces dix dernières années en détournant les sonorités industrielles de machines artisanales pour en faire de véritables symphonies audio-visuelles. Inspirés par leur œuvre La chambre des machines auparavant présentée à Sónar 2010 et Ars Electronica 2011, ils présentent ici Machine variation, une expansion encore plus étoffée, autant par son format que par sa portée. Cette nouvelle collaboration audio-visuelle représente un édifice composé de machines qui occupent une majeure partie de la scène. Le duo s’en prend aux leviers, engrenages et ressorts de cette structure aussi physique que tactile pour créer une musique et des visuels minimalistes qui se développent dans une multitude de couches. Cette exploration encore plus poussée des thématiques organiques et numériques présente le corps comme partie intégrante de leur travail avec la machine. Les compositions électroacoustiques de Martin Messier sont intrinsèquement liées au monde matériel des objets usuels, comme les machines à coudre, les vieux projecteurs de films, les réveille-matins, qu'il anime avec’une imagination et une humanité toutes particulières. Il a d'ailleurs fondé 14 lieux, une compagnie de production sonore montréalaise pour les arts de la scène. Les expérimentations musicales et audiovisuelles de Nicolas Bernier, quant à elles, entremêlent différentes disciplines et genres, allant de la noise d’avant-garde à l’improvisation électronique mais aussi à la composition pour des compagnies de danse et de théâtre. Toutes ses installations mélangent théorie académique, traitements numériques et sonorités dérivées du monde organique.