Dernières nouvelles par villes

Montréal
Montréal
Dernières nouvelles
Barcelona
Barcelona
Dernières nouvelles
Buenos Aires
Buenos Aires
Dernières nouvelles
Mexico
Mexico
Dernières nouvelles
San Francisco
San Francisco
Dernières nouvelles
Tokyo
Tokyo
Dernières nouvelles
Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Biélorussie
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Colombie
Corée du Sud
Danemark
Équateur (pays)
Espagne
États-Unis
Finlande
France
Ghana
Grèce
Guatemala
Honduras
Hongrie
Inde
Iran
Islande
Israël
Italie
Japon
Kenya
Liban
Lituanie
Luxembourg (pays)
Maroc
Mexique
Mozambique
Nicaragua
Norvège
Pays-Bas
Pérou
Pologne
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Russie
Serbie
Suède
Suisse
Syrie
Trinité-et-Tobago
Tunisie
Turquie
Uruguay
Venezuela
Viêt Nam
Zambie
Barcelona
Buenos Aires
Dubai
Montréal
Mexico
San Francisco
Tokyo
filter par éditions
toutes les éditions
filtrer par année
Le réseau MUTEK
filtrer
Réseau
Artistes
Découvrez les artistes MUTEK

Festival international de créativité numérique et musiques électroniques

PREMIÈRE NORD-AMERICAINE

Grande dame du dubstep, Ikonika (aka Sarah Abdel-Hamid) s’est fait connaître en 2008 à travers le célèbre label Hyperdub de Kode9 (qui a donné au monde entier l’inénarrable Burial), au moment où celui-ci prenait un nouveau virage et quittait les sonorités dubstep pures et dures pour en explorer les facettes plus funky et synthétiques. Aux côtés d’autres artistes tels que Zomby, Joker ou Darkstar, Ikonika s’inscrit dans une deuxième génération de dubsteppers, une génération qui ne tient pas mordicus aux atmosphères glauques qui ont défini le genre avant eux. Dans le cas d’Ikonika, ses basses bancales et ses synthés rappellent à la fois le UK Garage et l’électro. C’est en tant que DJ que la Londonienne se présente cette année à MUTEK, afin de promouvoir son album « Contact, Love, Want, Have », un disque que l’influent site Web Pitchfork a qualifié de « parfaitement cohérent et songé ».

Étiquettes

Hyperdub