Dernières nouvelles par villes

Montréal
Montréal
Dernières nouvelles
Barcelona
Barcelona
Dernières nouvelles
Buenos Aires
Buenos Aires
Dernières nouvelles
Mexico City
Mexico City
Dernières nouvelles
San Francisco
San Francisco
Dernières nouvelles
Tokyo
Tokyo
Dernières nouvelles
Afrique du Sud
Allemagne
Argentine
Australie
Autriche
Belgique
Biélorussie
Brésil
Bulgarie
Canada
Chili
Chine
Colombie
Danemark
Équateur (pays)
Espagne
États-Unis
Finlande
France
Ghana
Grèce
Honduras
Hongrie
Inde
Indonésie
Iran
Islande
Israël
Italie
Japon
Kenya
Liban
Lituanie
Luxembourg (pays)
Maroc
Mexique
Norvège
Nouvelle-Zélande
Pays-Bas
Pérou
Pologne
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni
Russie
Serbie
Suède
Suisse
Tunisie
Turquie
Uruguay
Venezuela
Viêt Nam
Zambie
Barcelona
Buenos Aires
Dubai
Montréal
Mexico
San Francisco
Tokyo
filter par éditions
toutes les éditions
filtrer par année
Le réseau MUTEK
filtrer
Réseau
Artistes
Découvrez les artistes MUTEK

Festival international de créativité numérique et musiques électroniques

PREMIÈRE MONDIALE
Initié par Stephen Beaupré, Gemmiform est la coalescence de sa musique électronique, des improvisations acoustiques du Banjo Consortium (guitare, flûte, accordéon, mandoline), et du travail des artistes visuels Nancy Belzile (film d'animation expérimental), Patrick Bernatchez (dessin) et David Fafard (imagerie numérique, vidéo, performances live de VJ). Cette œuvre traite principalement de la dimension implicite, sous-jacente de l'expérience vécue, et est inspirée par des sujets intemporels, tels que la genèse, la croissance, la métamorphose et le déclin, le désir, la joie et la perte, les mythes et le monde naturel, qui forment l'image gemmiforme qui lui a donné son nom. Les visuels utilisent une imagerie séduisante, conçue originellement avec des appareils de basse technologie, puis réarticulée et additionnée d'effets numériques. La musique, elle, utilise les sonorités organiques des instruments acoustiques et des enregistrements, terrain et de voix, qui sont ensuite synthétisées afin d'obtenir un résultat final vivant. Explorant la relation entre les dispositifs électroniques et le figuratif, l'organique et le narratif, cette production est une fragrance sensuelle et naturelle, un audacieux métissage, à la fois organique et fragile, contemplative et émotionnelle, mais cependant critique.